HRI Lyman AlphaHRI Lyman Alpha, part 2

HRILYA - High Resolution Lyman alpha Imager - CREDIT: ESA/Solar Orbiter/EUI Team: CSL, IAS, MPS, PMOD/WRC, ROB, UCL/MSSL.

Empreintes magnétiques
Le « réseau » dans les images caractérise une région inférieure de l’atmosphère solaire appelée chromosphère. Dans la chromosphère, et dans la région de transition située au-dessus, la température passe d’environ dix mille à cent mille degrés Kelvin. C’est une région où le champ magnétique du Soleil commence à jouer un rôle plus important par rapport à la surface solaire. La configuration du réseau est produite par le déplacement de la matière solaire situé en dessous, mais certaines caractéristiques lumineuses peuvent correspondre aux empreintes de structures magnétiques plus élevées dans la couronne. À vérifier !

Informations techniques
Ces images solaires ont été produites par « l’imageur alpha Lyman haute résolution » (HRILYA), qui fait partie de l’instrument EUI. Les images montrent la surface solaire dans une longueur d’onde ultraviolette particulière qui est produite par l’hydrogène, l’élément chimique le plus abondant dans l’univers. Cette longueur d’onde est connue sous le nom de Lyman-alpha et est de 121,6 nm. Elle ne peut être observée depuis la surface de la Terre, car cette longueur d’onde est bloquée par l’atmosphère terrestre. La couleur framboise a été ajoutée artificiellement pour faciliter l’identification visuelle de ces images.
EUI a produit ces images de la couronne solaire à peu près à mi-chemin entre la Terre et le Soleil, plus près du Soleil que tout autre télescope solaire. Cela lui permet de voir de petits éléments de seulement quelques centaines de km de diamètre.